Les Maisons Hybrides de la Casbah d’Alger”L’impact de la transformation coloniale”

 

La maison de la casbah est une maison qui apparaît groupée et mitoyenne, qui contient une ou deux façade seulement qui donnent vers l’extérieure. Elle s’organise autour d’une cour protégée.

C’est une maison à patio (West-Ed-Dar) entouré de trois ou quatre portiques qui composent la galerie à partir d’une entrée en chicane. Un type exclusif dans toute la ville, elle se compose généralement de deux étages, et un sous-sol (utilisé comme une cave ou citerne) avec une terrasse qui donne toujours une vue sur la mer.

Une forme simple qui prend la position de la parcelle et un style qui permet de protéger la vie familiale.

La Médina d’Alger telle qu’autres villes Algériennes vont connaitre des transformations très importantes à l’échelle urbaine et architecturale,

Une réelle rupture est opérée, une nouvelle architecture et organisation spatiale qui n’a pas un rapport avec le cadre architectural préexistant.

La ville traditionnelle de la casbah d’Alger a été beaucoup influencée par la colonisation française. On trouve que les deux parties ; la haute ou la basse casbah ; étaient marquées par un bouleversement structurel ou spatial qui à générer des structures spatiales paradoxales.

 

Pour comprendre le contexte historique des changements du tissu résidentiel on doit s’approfondir par une vérification de notre énonciation sur les caractères principaux des maisons de la veille ville de la casbah d’Alger, d’où on trouve les « Maisons Hybrides ».

Ces maisons ne se limitent pas uniquement à Alger Mais ils se sont également répandus dans plusieurs autres villes, comme Constantine et Médéa.

 

Ces maisons hybrides qui sont le résultat des transformations liées aux besoins des colons. Ces derniers vont subir des changements spatiaux comme un premier lieu.

On distingue trois types des maisons hybrides/

1- Maison traditionnelle à façade coloniale :

 C’est le type le plus courant dans ces maisons, on trouve que la typologie de la maison est la même (maison à patio) mais sa façade principale est totalement changée en style Colonial.

2-maison mi traditionnelle/mi coloniale :

C’est le type d’une maison traditionnelle qui contient une façade mixte entre le style coloniale avec la présence de quelques éléments qui rappellent l’architecture ottomane telle que le kbou, ou des ouvertures de style traditionnel. Comme on peut trouver dans une même maison une façade de style coloniale et une autre qui a gardé son origine traditionnelle.

3-maison traditionnelle recouverte :

Le troisième type est plus particulier et plus rare dans la ville de la casbah, ce type est caractérisé par l’obstruction d’une maison traditionnelle à patio par tout un immeuble coloniale au niveau de sa façade principale. Ce type est le résultat de l’intervention coloniale par la création des percées, pour remplir le vide crée par ces percements.

Les transformations touchent tous les éléments architecturaux et architectoniques à l’intérieur et à l’extérieur de la maison traditionnelle.

Les transformations appliquées sur les maisons hybrides sont apparentes, ou peut les singulariser, elles nous permettent de reconnaître l’impact colonial et les effets de la contribution française selon :

         Les transformations formelles :

Au niveau des façades : un changement de l’aspect de la maison traditionnelle et l’intimité qui était relié par l’introvertie, les nouvelles ouvertures utilisées de style coloniale qui répondre aux soucis d’éclairage et l’aération à l’intérieure de la maison.

Elles caractérisent aussi par la suppression de tous les éléments architecturaux qui marque la façade traditionnelle (kbou, l’encorbellement…).

Les portes des maisons hybrides sont des fois transformées à celles des portes coloniales mais on trouve que certains de ces maisons gardent leurs portes traditionnelles.

Les transformations spatiales :

L’élimination de la galerie

C’est le cas le plus récurent dans ces maisons métissées. Il est caractérisé par l’agrandissement de la pièce par la jonction de la partie du « Shin » pour avoir un espace plus large à celui de la maison traditionnelle et qui contient des ouvertures vers l’extérieure, cette action résulte la suppression des galeries qui entourent le patio.

La transformation du patio :

Même si le patio n’était pas éliminé par les colons, mais il avait des transformations, par l’élimination des galeries ou même son élimination en rez-de-chaussée carrément pour obtenir une grande surface des pièces habitables qui s’ouvrent vers l’intérieure du patio directement par des grandes ouvertures.

La transformation des escaliers :

Cette transformation de la galerie et du patio donne une autre organisation des escaliers pour s’adapter à cette nouvelle hiérarchisation spatiale, les nouveaux escaliers sont situés juste à l’entrée de la maison ou des fois d’autres escaliers sont rajoutés au niveau des galeries transformées. Même la plupart des escaliers insérés sont de forme droite

 

 

L’intervention des colons, a donné une nouvelle image dont le résultat est une ville composée de maisons hybrides autant que d’espaces extérieurs. Ces maisons hybrides sont des repères à cette occupation coloniale en Algérie ; et même pour la stratification de ces traces à travers le temps ; qui a coupé la ville en deux.

Les maisons hybrides sont touchées dans un premier temps l’aspect architectural et social de la médina et non plus les gabarits ou la gradation des maisons qui marque la ville.

 

Source: Mémoire de fin d’étude- Master 2-Sahraoui Amina- 2016

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *